Noyade: prévention chez les petits enfants

Noyade chez les enfants de 0 à 4 ans

L’été, malheureusement, c’est aussi la saison de la noyade.

Chaque été passé à travailler aux urgences ou aux soins intensifs, j’ai vu arriver des enfants noyés.

Ces enfants étaient en bonne santé.  Beaucoup sont décédés, ou ont gardé des séquelles graves, surtout des lésions au cerveau dues au manque d’oxygène.

Le plus souvent, ces accidents dramatiques étaient le résultat de moins d’une minute sans surveillance.

Il suffit de 20 secondes pour qu’un enfant se noie.

La noyade est la deuxième cause de décès d’origine accidentelle chez les enfants. La première cause étant les accidents de la route. (statistiques bpa). 

La plupart des noyades chez les enfants de 0 à 4 ans surviennent lors de jeux au bord de l’eau, même sous surveillance!

Une triste histoire, parmi d’autre, est celle d’ un enfant qui s’est noyé dans deux centimètres d’eau.

Il jouait avec une petite bassine à peine remplie d’eau, sous surveillance.

La surveillance a fait défaut pendant quelques minutes, et il a été retrouvé inconscient le visage dans l’eau. Seul le nez et la bouche étaient recouvert d’eau.

Un enfant se noie sans bruit.

Un enfant qui glisse ou tombe et se retrouve la tête dans l’eau, sa tête pesant plus lourd que son corps, s’affole et n’a pas le réflexe de dégager son visage pour respirer. Il ne bouge plus et ne fait pas de bruit.

Il arrive souvent à de jeunes enfants de jouer avec de l’eau sans être surveillés pendant 20 secondes

Pour éviter une noyade

Premièrement il faut verbaliser clairement qui est responsable de la surveillance s’ il y a plusieurs adultes. Dans la majorité des accidents, les adultes assurent qu’ils pensaient que quelqu’un d’autre se chargeait de surveiller les enfants

De plus, les surveillants se trouvent souvent à une distance suffisante pour voir et entendre les enfants, mais pas pour les atteindre. Ils pensent remplir leur devoir de surveillance, mais cela n’est malheureusement pas le cas.

Il faut garder son enfant à portée de main.

On s’éloigne donc au maximum de un à trois pas (2 mètres)

En effet, si on ne garde pas son enfant à portée de main, c’est-à-dire que l’on s’éloigne de plus de un à trois pas, il ne reste que peu de temps pour le sauver,  parfois trop peu pour éviter des conséquences dramatiques.

Valable aussi pour le bain!

Pour éviter un accident, videz les piscines gonflables ou les bassines d’eau une fois que les enfants ont fini de jouer.

Videz également les bassines et seaux d’eau dans la maison, fermez la cuvette des toilettes.

Une noyade par chute accidentelle dans l’eau, ou une noyade lors d’une baignade sont moins fréquentes que les noyades lors de jeux au bord de l’eau chez les 0-4 ans.

Les piscines ou les plans d’eau peuvent être clôturés, une piscine publique peut avoir un maître nageur, une fontaine peut sembler inoffensive.

Néanmoins on ne le répète jamais assez, aucun dispositif ne remplace une surveillance du responsable de l’enfant.

Il arrive un jour où les petits savent ouvrir les portails ou grimper une barrière. 

La surveillance est indispensable même si l’enfant utilise un dispositif de flottaison ou s’il y a un maître nageur.

Gilet de sauvetage, ailettes/brassards gonflables, bouées gonflables sont utiles, surtout si l’on surveille plus d’un enfant dans une pataugeoire ou si l’on nage avec lui, mais ne suffisent pas à prévenir une noyade.

Des enfants se sont noyés en piscine alors que celle-ci  était surveillée par un maître nageur. 

En bateau

En Suisse, un gilet de sauvetage d’une flottabilité minimum de 100 Newton (N) est obligatoire jusqu’à 13 ans sur toutes les embarcations.

Il ne suffit pas d’avoir le gilet dans le bateau, il faut le mettre à son enfant.

Voila un guide pour bien choisir son gilet de sauvetage.

En cas de noyade

Sortez l’enfant de l’eau et appelez de l’aide

Répond-il?

  • Il ne répond pas et il ne respire pasappelez immédiatement les secours (144 en Suisse, 112 en Europe). Pratiquez les manoeuvres de réanimation de l’enfant si vous les connaissez ou suivez les instructions qui vous seront données par le 144 pour réanimer l’enfant.
  • Il ne répond pas mais il respire:  placez-le en position latérale de sécurité. Appelez le 144 ou 112. Séchez-le et réchauffez-le en attendant les secours.
  • Il répond :  séchez-le et  réchauffez-le. Consultez un médecin rapidement pour prévenir l’apparition de problèmes secondaires.

Dans tous les cas, il est inutile d’essayer de vider l’eau des poumons en suspendant l’enfant par les pieds.

Où se former aux premiers secours pour son enfant.

Bien sûr il est toujours utile d’être formé aux premiers secours. En cas d’accident cela peut faire la différence.

En Suisse vous pouvez vous former aux premiers secours chez l’enfant auprès de firstmed ou auprès de la Croix Rouge. 

photo Fausto García

4 Commentaires

  1. Jacatos
    26/07/2018 / 23:26

    Des faits choquants et une mise en garde bienvenue! Je n’avais aucune idée que les noyades en jouant avec l’eau étaient si fréquentes et si rapidement fatales. Je garde désormais mes petites-filles à portée de main quand elles jouent avec de l’eau dans le jardin. Merci.

    • 07/08/2018 / 08:58

      Merci pour votre commentaire! Je vous souhaite de beaux moments de jeu avec l’eau avec vos petits enfants!

  2. Gilles Condé
    07/08/2018 / 08:45

    Erreur de plume ou de clavier ce me semble : “rabaissez la cuvette des toilettes ?”, je dirais plutôt “(re)fermez la cuvette/le couvercle…” ou “(r)abaissez le couvercle…”.

    • 07/08/2018 / 08:56

      Merci pour votre lecture attentive! Je corrige de suite