15 astuces indispensables pour voyager en avion avec bébé et enfant

AVANT LE VOYAGE

Expliquer aux enfants ce qui va se passer.

Raconter que l’on va faire un voyage. Expliquer comment se passe un voyage un avion. D’abord on va à l’aéroport, ensuite la sécurité, puis le voyage en soi, le débarquement, etc. Ainsi on les prépare à ce qui va se passer.

Même si c’est un tout petit. Moi j’ai commencé vers l’âge de 3 – 4 mois d’abord juste en racontant le voyage, puis en m’aidant de livres d’images. Les livres aident à expliquer le voyage, spécialement les voyages en avion.

Voila les livres que nous lisons volontiers.

Où est mon renne ?
Martine en avion
Léna et Polly en voyage
Peppa pig part en vacances
Où est mon renne ?
Martine en avion
Léna et Polly en voyage
Peppa pig part en vacances
Où est mon renne ?
Martine en avion
Léna et Polly en voyage
Peppa pig part en vacances

Partir équipé

La plupart des compagnies aériennes autorisent d’emporter deux articles de puériculture par bébé ou enfant en bas âge, en plus de la franchise de bagage autorisée (poussette, lit parapluie, sac à dos porte bébé, siège auto…). Attention une poussette en deux partie peut compter pour deux objets, sauf si elle est dans un sac de transport. Renseignez-vous sur la politique de chaque compagnie, parfois c’est un seul article par bébé ou enfant en bas âge. Voilà quelques exemples pour différentes compagnies: Swiss, Singapore airlineEmirates, Qatar.

Ce que je n’ai jamais fait:

Prendre le siège auto dans l’avion (ou même en soute).

Cela implique de devoir acheter un siège pour un bébé de moins de deux ans, qui sinon voyage sur vos genoux en payant approximativement 10% du prix de votre billet. Il n’est pas recommandé de laisser un bébé plus de deux heures dans un siège auto. Sur un long courrier vous pouvez demander un bassinet (plus de détails ici) pour faire dormir bébé.  Et s’il est reveillé il y a de fortes chances pour qu’il soit sur vos genoux de toute façon.

En soute les sièges auto sont malmenés, et je ne parle pas de l’encombrement supplémentaire.

Il est possible de trouver des solutions une fois à destination qui permettent de faire des trajets en voiture avec un siège auto.

  • Si vous louez une voiture, il est possible de louer également le siège auto.
  • Pour les transfert d’aéroport nous réservons en général la voiture de l’hôtel où nous séjournons, en précisant bien à l’avance que nous avons besoins de sièges autos.
  • Et en cas de transport en minibus par une société privée, nous avons également à chaque fois pu réserver des siège auto, en payant un supplément.
  • Dans plusieurs pays il est possible de commander un taxi ou un Uber avec siège enfant, renseignez vous avant le départ.
  • Bien sûr, n’ayant pas notre siège auto avec nous,  il nous est arrivé en voyage de faire de courtes distances en taxi ou en Uber avec les enfants en écharpe ou attaché assis, retenus par la partie ventrale de la ceinture de sécurité. Evidement ce n’est pas très sécuritaire.

A L’Aéroport

Respecter au maximum les rythmes de l’enfant, et donc prévoir large avec le temps

Repas:

Si je sais que l’heure de manger est avant l’embarquement, je prévois le temps du repas en plus du temps nécessaire à l’ enregistrement des bagages  (pour un week-end ou une semaine on prend un bagage cabine) et au passage de la sécurité. On ne cours pas, et les enfants ne sont pas irritable car ils ne sont pas affamés dans l’avion.

Lorsque mes bébés étaient allaités, pour le premier je prévoyais aussi assez large pour pouvoir caser une tétée confortablement assise dans le planning. Pour le deuxième, c’était tétée en mouvement en écharpe … On s’améliore (ou on régresse, c’est selon) toujours!

Sieste:

Essayer de réserver un vol qui soit compatible un tant soi peu avec les horaires des enfants. Je préfère un vol très court (1-2 heures) hors horaire de sieste, sinon c’est sûr ils ne dorment pas. Pour un vol plus long (4-5 heures), l’idéal c’est d’être en vol pendant le temps de sieste. Pour un long courrier, je préfère toujours un vol de nuit, vous pouvez lire les astuces spécial long courrier ici.

INVESTIR DANS UN PRIORITY PASS SI ON VOYAGE SOUVENT

Qui permet d’accéder au lounge d’aéroport partout dans le monde quelles que soient les compagnies aériennes et la classe du billet d’avion. Un luxe agréable pour les longues heures d’attente à l’aéroport.

AVOIR UN SYSTÈME DE PORTAGE AVEC SOI

Je prends systématiquement un porte bébé (une Manduca). Ça laisse les mains libres pour porter la valise cabine, la poussette, le sac à main / sac à langer (y’en a du matos) jusque dans l’avion, une fois que la poussette est pliée. On peut même voyager seule avec son bébé du coup. Si si, c’est possible.

Pour le deuxième, quand il était tout bébé, j’ai préféré une écharpe vraiment physiologique, dans laquelle il pouvait rester plusieurs heures. J’utilisais l’écharpe Basic de Je Porte Mon bébé, parce que  je n’avais pas besoin à chaque fois de défaire et refaire le noeud pour le sortir de l’écharpe, plus pratique en voyage. Puis plus grand, j’ai aussi utilisé la Manduca pour lui, ou je l’ai porté avec mon sling ou en rebozo.

Le système de portage est bien utile quand bébé ne veut pas dormir ailleurs que sur vous (et pas que dans l’avion).  Souvenir d’un Genève-Dubai-Bangkok d’une durée totale de 38 heures (avec retard) où mon bienheureux bébé (6 semaines), a passé son temps en écharpe à téter et à dormir, alors qu’il avait un beau bassinet à disposition (voir l’article spécial vol long courrier). Mais au moins le voyage s’est bien passé (surtout pour lui) et j’ai pu somnoler sans avoir peur de le lâcher.

SlingManducaEcharpe Basic JPMBB

GARDER SA (SES) POUSSETTE(S) JUSQU’À LA PORTE DE L’AVION.

Oui il faudra la plier pour passer le contrôle de sécurité, et là hop on met son enfant dans son système de portage s’il ne tient pas encore debout. Mais on marche souvent beaucoup pour prendre un avion, donc si votre enfant veut marcher aussi, la poussette portera les sacs, et s’il veut se reposer, votre dos et vos bras vous diront merci. Sans compter qu’on est jamais à l’abri d’un retard, et la poussette se transforme alors en lit d’appoint pour la sieste. Les poussettes en plusieurs pièces, comme la bugaboo donkey ou la bugaboo caméléon, ne m’ont jamais été refusée à la porte d’embarquement, mais elles étaient à chaque fois emballées dans leur sac de transport, donc une seule pièce.

SE RENSEIGNER SUR  L’OPTION DELIVERY AT AIRCRAFT, ET SUR LE PRET DE POUSSETTE DANS LES AEROPORT de transit et D’ARRIVée.

Si l’option est disponible à l’aéroport d’arrivée, la poussette est livrée à la porte de l’avion au lieu du tapis à bagage. Re-pratique pour les longues marches, porter les sacs et les parfois longues files d’attente à l’immigration. Le mieux est de savoir si l’option est disponible à l’aéroport de transit et d’arrivée, avant de partir, ça permet de choisir ses poussettes.

Je me rappelle d’un vol avec une longue escale où l’option delivery at aircraft n’était pas disponible à l’aéroport de transit, alors qu’elle était disponible à l’aéroport d’arrivée. Il n’y avait également pas de prêt de poussette dans l’aéroport de transit.  Je voyageais seule avec un bébé qui ne marchait pas encore et je ne me sentais pas de le porter autant d’heure, plus les sacs. J’ai alors préféré la Yoyo à la Bugaboo Caméléon, pourtant plus confortable, pour pouvoir prendre la Yoyo avec moi dans l’avion.

il est possible de GARDER LA POUSSETTE DANS L’AVION.

Si c’est une Yoyo (dimensions pliées 52 x 44 x 18 cm), elle a les dimensions autorisées pour un voyage en cabine, pratique quand l’option Delivery at Aircraft n’est pas disponible. Attention il faut avoir un sac pour l’emballer sinon on peut vous la refuser (c’est du vécu, question d’hygiène parait-il, sic), alors prenez son sac avec. Si vous l’avez perdu, un grand sac poubelle 110 litre fait tout à fait l’affaire.

Si c’est une poussette canne toute bête, et que le vol n’est pas plein, vous pouvez toujours demander au chef de cabine si vous pouvez la prendre avec vous, parfois ça marche. Nous avons ainsi emmené notre MacLaren Quest dans l’avion, en plus de la yoyo, avec nos deux enfants. Là aussi, prévoir un sac pour l’emballer, soit pour la cabine si demandé, soit pour la mise en soute, ça évite de se faire arracher une roue…

Voici les combinaisons poussettes qui ont pris l’avion avec nous

Avec un bébé

La Bugaboo Caméléeon version landeau puis version siège. Mise en soute.
La Yoyo. Prise en cabine.

Avec un nouveau né et un enfant en bas âge

La Bugaboo Caméléon mode landeau et la Yoyo.
La Bugaboo Donkey mode double (1 landeau + 1 siège). C’est la combinaison la moins pratique pour le voyage en avion. C’était compliqué de devoir sortir les deux enfants en même temps de la poussette pour le passage de la sécurité, et il faut mettre la Bugaboo Donkey en mode single pour lui faire passer les rayons X.  Mais nous partions pour 1 mois en Asie avec deux bébés et nous étions heureux de l’avoir prise une fois sur place. Pour un petit voyage je recommande plutôt deux poussettes.

Avec deux enfants en bas âge

La Yoyo (en cabine) et la MacLaren Quest (mise en soute ou parfois laissée en cabine).

Oui nous avons un musée de poussettes, mais elles sont trop utiles pour en faire l’impasse!

Pour les Bugaboo nous avions investi dans le sac de transport spécialement fait pour elles (fonctionne aussi bien avec la Caméléon qu’avec la Donkey). Vu le prix des poussettes nous voulions les protéger de la mise en soute, et je suis très contente de l’avoir fait. Le sac a été abimé mais jamais les poussettes. De plus, les poussettes en deux parties peuvent en théorie ne pas être acceptées jusqu’à la porte de l’avion par certaines compagnies aériennes, mais avec le sac elles ont toujours été acceptées.

La MacLaren et la Yoyo, nous les avons chacune emballés dans des sac poubelles 110 litres.

Yoyo
Yoyo
MacLaren Quest
MacLaren Quest
Bugaboo cameleon
Bugaboo cameleon
Sac de transport universel Bugaboo
Sac de transport universel Bugaboo
Bugaboo donkey
Bugaboo donkey
Yoyo
Yoyo
MacLaren Quest
MacLaren Quest
Bugaboo cameleon
Bugaboo cameleon
Sac de transport universel Bugaboo
Sac de transport universel Bugaboo
Bugaboo donkey
Bugaboo donkey
Yoyo
Yoyo
MacLaren Quest
MacLaren Quest
Bugaboo cameleon
Bugaboo cameleon
Sac de transport universel Bugaboo
Sac de transport universel Bugaboo
Bugaboo donkey
Bugaboo donkey

Dans l’avion

FAIRE BOIRE AU DÉCOLLAGE ET L’ATTERRISSAGE

Au sein, au biberon, direct à la bouteille d’eau, peu importe.  Ou au moins donner une lolette / tototte  (inclus le temps de montée et surtout de descente de l’avion).

Histoire d’équilibrer la pression dans les oreilles de bébé, qui ne sait pas souffler en se bouchant le nez pour déboucher ses oreilles. En cas de doute (pleurs, nos propres oreilles sont bouchées) on donne à boire. Pas la peine par contre de réveiller bébé pour le faire boire, d’expérience jamais eu de problèmes quand il dormait (avec ou sans lolette).

PRÉVOIR QUELQUES DIVERTISSEMENTS

Mais pas besoin de ramener tout un sac de jouet. Nous on prend une peluche, un livre, trois crayons, un calepin pour dessiner et c’est tout. Heu non y’a aussi l’ipad de maman au cas où (avec des jeux pour enfant et des comptines téléchargées)

PRÉVOIR ASSEZ À MANGER ET À BOIRE

Des en cas sains, si possible non salissants, et des bouteilles d’eau. On a le droit de passer une bouteille d’eau par enfant et toute la nourriture pour enfant nécessaire (lait, compote, bouillie, petit pot, etc) au contrôle de sécurité, ne vous gênez pas. Il faut juste les sortir du sac pour le contrôle.

Prévoir également plus de lait en poudre que nécessaire si vous n’allaitez pas, indispensable en cas de retard important de l’avion.

PRÉVOIR ASSEZ DE COUCHEs ET UNE TENUE COMPLÈTE DE RECHANGE POUR CHAQUE ENFANT ET LE PARENT

On n’est pas à l’abri d’un accident pipi – caca – vomi, sur eux ou nous.

Changer bébé avant d’embarquer, aller aux toilettes avec le plus grand. Je met encore une couche à mon ainée pour un long voyage, elle n’est pas encore propre la nuit, et on ne sait jamais si les toilettes seront accessibles au moment crucial (turbulence, atterrissage, etc)

Je prends toujours des habits chauds et un pull à capuche, la climatisation de l’avion est souvent trop froide, et un pashmina pour tout le monde.

ON N’OUBLIE PAS LES BASIQUES DU SAC À LANGER

En particulier le gel désinfectant pour les mains, et le sérum physiologique pour les yeux qui deviennent secs avec la climatisation de l’avion.

Bavoir aden+anais
Pashmina
Sophie la giraffe
Squiz
Bébé Balthazar
Bavoir
Céréales bio
Biberon
Sucette / Lolette
Sucette / Lolette
Thermos
Matelas à langer
Sling
Manduca
Echarpe Basic JPMBB
Maxi langes aden+anais
Petits langes aden+anais
Resurrection Rinse-Free Hand Wash
Bepanthen onguent
Lingettes
Bavoir jetable
Sérum physiologique

RESTEz CALME

Nos petites éponges d’enfants seront sur les nerfs si vous l’êtes aussi…

Et si vous partez pour une destination lointaine, continuez votre lecture avec ces conseils, écrits spécialement pour les vols long courrier avec bébé et enfant!

Contient des liens affiliés.